Vous êtes ici

Les devoirs de la personne hospitalisée

  • Toutes les dispositions réglementaires en vigueur en matière de sécurité incendie sont respectées dans notre établissement. Les consignes d’évacuation sont affichées dans tous les lieux communs. En toute situation, il est important de conserver son calme et de suivre les indications du personnel formé à ce type d’incidents.
  • Le patient hospitalisé est respectueux de l’environnement, du bâtiment et du matériel mis à sa disposition durant son hospitalisation.
  • Le personnel est traité avec courtoisie.
  • Les soins dispensés à la Clinique ne sont pas gratuits ; le malade participe à la bonne gestion de son dossier administratif en présentant les attestations de prise en charge et en réglant le cas échéant les frais restant à sa charge.
  • En chambre double, l’intimité du voisin est respectée en particulier durant les soins ou la toilette (en quittant la chambre si possible ou en détournant son regard).
  • Les visiteurs sont discrets, limités à deux par hospitalisé. Ils évitent toute ingérence dans la prise en charge.
  • Il est interdit de fumer dans l’enceinte de la Clinique et proche des bâtiments.
  • En raison des risques d’interférence avec les dispositifs médicaux (dont stimulateurs cardiaques), l’usage des téléphones portables est strictement interdit.
  • Dans le respect de l’organisation des soins, le patient reste dans sa chambre, dans l’attente des visites médicales ou des examens (se renseigner des horaires auprès de l’équipe).
  • L’accès au hall d’accueil aux patients en tenue de chambre n’est pas souhaitable.

DONS D’ORGANES, DON DE VIE

Les dons d'organes ou de cellules (sang, moelle osseuse, etc.) permettent de sauver des vies ou d'améliorer l'état de santé des malades. La loi “bioéthique” du 6 août 2004 adopte le principe du consentement présumé. Toute personne n'ayant pas manifesté son opposition au prélèvement de ses organes ou tissus est considérée comme consentante. La loi donne le droit à chacun de décider personnellement.

Si vous êtes opposé à tout prélèvement d'organes, vous pouvez mentionner votre désaccord sur un fichier national. Ce fichier est interrogé avant tout prélèvement.

Si vous êtes favorable au prélèvement d'organes et de tissus, vous pouvez porter une carte de donneur. Quelle que soit votre position, n'oubliez pas d'en informer vos proches dont le témoignage sera sollicité et de le préciser lors de votre admission.

Vous pouvez également vous adresser à :

  • Agence de Biomédecine | www.agence-biomedecine.fr | N° vert 0 800 20 22 24
  • Association pour le Don d’Organes et de Tissus - FRANCE ADOT
    373 rue de Périgueux 16 | 16000 ANGOULÈME | Tél. : 05 45 39 84 50